cadre   - Nous sommes le Lundi 11 Décembre 2017 et il est 14:13
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Côte-d’Or 21 - Bourgogne -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 21
  emission radio rcf sur le groupe d' entraide mutuelle (gem) de chenove
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
réunion du bureau décembre 2017
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Le CNCPH alerte sur l'insuffisance notoire des ressources des handicapés 9 septembre 2006

Le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), dans son premier rapport d'activité (2004-2005), rappelle avoir alerté à plusieurs reprises sur l'insuffisance notoire des ressources des personnes handicapées ne travaillant pas.


SUITE DE L'INFORMATION

PARIS, 8 août 2006 (AFP) - Le CNCPH, créé en 1984 et modifié en 2002, assure la participation des personnes handicapées à l'élaboration et à la mise en oeuvre des politiques qui les concernent, et, à ce titre, a été consulté par le gouvernement tout au long de la préparation de la loi handicap du 11 février 2005.


Dans son premier rapport, le CNCPH estime que la loi handicap a permis de nombreuses avancées, mais il déplore des "insuffisances", et critique notamment le "caractère trop restrictif" des critères d'accès aux compléments d'Allocation adulte handicapé (AAH), destinés aux handicapés qui ne peuvent pas travailler.


Le critère d'accès repose, précise-t-il, sur "une capacité de travail inférieure à 5%", réduisant "substantiellement" la portée de la mesure.


La loi du 11 février 2005, la plus grande loi handicap votée en France depuis trente ans, a notamment mis en place une garantie de ressources à hauteur de 80% du Smic pour les personnes handicapées ne pouvant pas travailler, mais les associations réclament l'alignement de l'AAH sur le Smic (1.217,88 euros bruts mensuels actuellement).


Le CNCPH souhaite aussi une "amélioration des tarifs et montants de la prestation de compensation du handicap", une des principales innovations de la loi, qui permet le financement d'aides (personnes ou matériel).


"La loi induit un changement de culture qui passe par la prise en compte réelle du projet de vie des personnes", note le rapport mais "cela nécessite l'élaboration d'un plan de compensation tout au long de la vie qui ne se résume pas à l'attribution d'une prestation".


Selon le ministère délégué aux Personnes handicapées, dix décrets restent à paraître sur les 68 décrets d'application de la loi handicap, mais l'essentiel des mesures ont été mises en route (prestation de compensation du handicap, mesures pour l'emploi, accessibilité ...).


 


 

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Côte-d’Or 21 - Région Bourgogne
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales