cadre   - Nous sommes le Mercredi 22 Novembre 2017 et il est 15:54
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Côte-d’Or 21 - Bourgogne -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 21
  le lien n°63 sur les semaines d'information sur la santé mentale
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
le lien n°63 sur les semaines d'information sur la santé mentale
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

Toutes les actualités Départementales mises en commun et par ordre Chronologique

des Délégations Unafam 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972



Soins et Etudes une réflexion en cours Mercredi 23 janvier 2013

Envoyé par unafam87

Un projet de réflexion est en cours au sein d'un petit groupe de bénévoles de la délégation Limousin

Soins et Etudes


Vous pouvez nous contacter


par le site


par email


Notre plaquette

Un partage d'expériences
Vous pouvez vous joindre à nous pour évoquer ce moment particulier qui est celui de l'arrivée de la maladie au moment où votre proche était dans son parcours scolaire.
Il serait intéressant de savoir :

- En quelle classe et à quel âge cela s’est-il produit ?
- Comment, par rapport aux études, avez-vous géré cette période de rupture scolaire ou la continuité des cours?
- Auriez-vous eu, selon vous, besoin dans ce contexte d’une « autre » solution plus adaptée au niveau des études?
- Si oui, laquelle ?

Vous souhaitez
Alimenter le débat, enrichir notre argumentaire et peut-être arriver sur l'expression de besoins spécifiques nouveaux.
Contribuer plus activement à la réflexion en faisant partie de ce débat.


Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



Revue de Presse de Jean-Claude 22/1/13

Envoyé par unafam17

LA TRIBUNE
Fabien Piliu | 16/01/2013,
 
Santé

Réforme de la santé: Marisol Touraine se dote d'une nouvelle structure stratégique

Copyright Reuters
Copyright Reuters

 

Fabien Piliu | 16/01/2013, 14:14 - 528 mots

Pour élaborer la réforme du secteur de la santé publique, qui sera structuré autour du parcours de la personne, la ministre de la Santé souhaite la création d'un comité des sages et d'un comité stratégique.

La France consacre actuellement 11 % de sa richesse nationale au financement de son système de santé. Un ratio qui la place « parmi les premiers pays au monde », a expliqué ce mercredi Marisol Touraine, la ministre de la Santé en Conseil des ministres.

« Malgré cet engagement public de premier plan et des atouts indéniables, le fonctionnement actuel de ce système, trop cloisonné, imparfaitement articulé au secteur social et centré sur la prise en charge de pathologies aiguës, se traduit par des pertes de chance pour les patients, par le découragement de certains professionnels et par une déperdition de moyens à un moment où la croissance seule ne suffit plus à dégager les ressources nécessaires à son financement », a-t-elle poursuivie lors de sa communication. C’est bien là que le bât blesse, la France étant incapable d‘équilibrer les comptes du régime du régime général de la sécurité sociale. Selon la loi de financement de la Sécurité sociale 2013, le déficit devrait s’élever à 11, 4 milliards d’euros.

Une nouvelle organisation basée sur le parcours de la personne

Pour répondre à l’ensemble de ces défis, Marisol Touraine souhaite désormais que le système de santé s’organise à partir du parcours de la personne, que ce soit le patient, la personne âgée, la personne handicapée afin de supprimer peu à peu les ruptures dans la prise en charge provoquées par les cloisonnements. « Il s’agit de structurer le système de santé autour de la notion de parcours de soins, en donnant sa juste place à l’hôpital », a-t-elle précisé.

Pour mettre en place cette stratégie, la ministre souhaite mettre en oeuvre un comité des sages, « composé de hautes personnalités du monde de la santé et de la recherche » qui sera prochainement constitué. Celui-ci rendra compte de l’avancement de ses travaux devant un comité stratégique présidé par Marisol Touraine.

Un large choix de structures de conseil

Etait ce bien nécessaire de créer de nouvelles structures ? Dans ses réflexions, la ministre a déjà largement le choix, disposant d’une palette d’outils, de cellules, de missions et autre commissariat assez pléthoriques.

En effet, outre le Centre d’analyse stratégique qui publie régulièrement des études portant sur la santé publique et le Haut Conseil de la santé publique, elle peut aussi compter sur les réflexions menées par la conférence nationale de santé, le Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (HCAAM) ou encore la mission de l’analyse stratégique, de la prospective, de la recherche et de l’appui scientifique (MASPRAS) intégrée à la Direction générale de la santé (DGS) dont la mission est de développer une fonction d'analyse stratégique en se fondant sur une approche prospective des enjeux de santé publique et des risques sanitaires. La MASPRAS doit aussi apporter un appui scientifique en ce qui concerne l'expertise et coordonner les besoins de recherche de la Direction et assurer l’interface avec la direction de la recherche des études, des évaluations et des statistiques, le Ministère de la Recherche et les organismes concernés (INSERM, ANR). Et si jamais la ministre ne trouve toujours pas l’inspiration, elle peut encore interroger le département stratégie-ressources (DSR) de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS). Et la liste n'est pas exhaustive!

lire la suite....... lire la suite.......

Imprimer cette info



SISM 2013 : Participation de l'UNAFAM Haute-Vienne 20/01/2013

Envoyé par unafam87

SISM 2013 : "Ville et santé mentale"

Semaine d'informations en santé mentale
Les participations décidées à ce jour de la délégation Haute-Vienne

  Accès direct aux manifestations

Une conférence
Une journée porte ouverte
Pour en savoir plus et réserver la date, cliquez sur l'image
Pour plus d'infos vous pouvez nous contacter

  Le site national de la SISM Cliquez sur l'image


Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



Veille documentaire : Schizophrénie et troubles bipolaires Samedi 19 janvier 2013

Envoyé par unafam87

Veille documentaire

Source : Ces articles sont en ligne sur le site Internet de Santé Log

CANNABIS et SCHIZOPHRÉNIE: Risque de psychose à nouveau débattu.

Ces 2 articles publiés dans les F1000 Medicine Reports relancent le débat sur la relation entre cannabis et troubles psychotiques car ils plaident respectivement en faveur et contre la relation de causalité entre la consommation de cannabis et le risque de troubles psychotiques tels que la schizophrénie. Cependant, les 2 groupes d’auteurs qui font référence aux dernières études publiées, s’accordent sur la nécessité d’une information ciblée sur les personnes les plus à risque.
Pour en savoir plus, cliquez sur l'image

TROUBLE BIPOLAIRE: A chaque phase, son dysfonctionnement cérébral

Sautes d'humeur imprévisibles et spectaculaires, hauts et bas jusqu’à la dépression, alors que de précédentes recherches ont clairement montré que le circuit de l’émotion du cerveau est déréglé chez les patients atteints de trouble bipolaire, ces chercheurs de l’Université de l’Indiana, montrent, dans l’édition du 15 janvier de la revue Biological Psychiatry que des dysfonctionnements de circuits distincts expliquent ces différentes perturbations de l’humeur.
Pour en savoir plus, cliquez sur l'image


Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



Ma schizophrénie est ma force

Envoyé par unafam69

Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



Revue de Presse de Jean-Claude 14/1/13

Envoyé par unafam17

Le lien url:
 
La page en format impression:
 
 

Soins psychiatriques : la France en retard par rapport à ses voisins

« Au regard de ses voisins européens, la situation française présente un certain retard en matière d’intégration de la psychiatrie à l’hôpital général, mais aussi et surtout en matière de développement des structures d’hébergement et services d’accompagnement de la psychiatrie à l’hôpital général, mais aussi et surtout en matière de développement des structures d’hébergement et services d’accompagnement de la personne souffrant de troubles psychiques dans sa vie quotidienne », souligne l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) dans une étude récemment publiée portant sur l’évolution des dispositifs de soins psychiatriques en Allemagne, Angleterre, France et Italie.

Entre ces pays, les « différences culturelles mais aussi le mode de financement de la santé et de ses différentes composantes (ambulatoire, hospitalier, sanitaire, social) semblent jouer un rôle important dans l’organisation des soins », considère l’auteure, Magali Coldefy (IRDES) qui a réalisé son article à partir d’une communication au colloque annuel de la Word Psychiatric Association.

Processus de désinstitutionalisation

Ainsi, le processus de désinstitutionalisation orchestré dans ces quatre pays a engendré d’importantes fermetures d’hôpitaux tant en Angleterre qu’en Italie. En France et en Allemagne, ce mouvement s’est opéré par une « simple réduction et restructuration des services ». Dès lors, la proportion des offres publiques et privées s’avère très variable au sein de ces pays : « Plutôt faible en Allemagne et en France (8 et 35 %), l’offre privée est majoritaire en Angleterre comme en Italie » (près de la moitié du total des lits psychiatriques).

En Angleterre, le gouvernement a investi depuis vingt ans un budget important dans les soins de proximité. Résultat : outre-Manche, les hôpitaux affichent un faible taux d’admission annuel, de l’ordre de 300 pour 100 000 habitants contre 1 240 en Allemagne, 1 000 en France et 800 en Italie. « Cette situation s’explique entre autres par le travail des équipes mobiles de proximité » intervenant au côté des services sociaux, ce qui permet de maintenir le patient dans le milieu familial, précise l’auteure.

Approches alternatives

En France, « si une politique spécifique a été mise en œuvre, privilégiant un meilleur équilibre entre soins fournis au sein des hôpitaux et de la communauté, le développement des alternatives à la prise en charge hospitalière à temps plein reste insuffisant », note l’IRDES.

En pratique, « l’implication des usagers et de leurs proches dans le projet thérapeutique, à travers notamment les concepts de rétablissement et d’"empowerment" ou de responsabilisation, comme dans l’exemple anglais demeure embryonnaire en France », commente l’auteure qui appelle à poursuivre et enrichir les travaux sur la qualité des services à la population et l’amélioration de la qualité de vie des patients dans chacun de ces pays. En outre, « la place du secteur privé dans la prise en charge des soins psychiatriques est peu documentée et mériterait de plus amples développement », conclut l’auteure de l’étude.

› DAVID BILHAUT

du 10/01/2013

Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



2014, grande cause Santé mentale et troubles psychiques, dites OUI Lundi 14 janvier 2013

Envoyé par unafam87

dans le collectif Santé Mentale et Troubles Psychiques :
Dites OUI pour 2014

Depuis 35 ans, le label « Grande Cause » est attribué chaque année par le Premier Ministre à une campagne d’intérêt public. Il offre une visibilité institutionnelle et médiatique durant une année, notamment par la diffusion gratuite de messages sur les radios et télévisions publiques.


l' dans le collectif

La composition :
- Advocacy France
- AgaPSY
- AIRe
- ANPCME
- Argos 2001
-
CNQSP
- CNUP
-
Fasm – Croix-Marine
- FFP
- FN
APSY
-
France-Dépression
-
Galaxie
- Oeuvre
FALRET
-
Schizo ? Oui !
-
UNAFAM.
Pourquoi?
Le Mouvement « Santé mentale et Troubles psychiques » souhaite faire reconnaître le poids des Troubles psychiques et des maladies chroniques et handicapantes dans la définition de la Santé mentale, qui elle, plus large, concerne chacun d’entre nous, quels que soient l’âge, le sexe et l’origine. Il souhaite INFORMER la population, MOBILISER tous les acteurs de la société, SENSIBILISER au retard de la prévention, du repérage précoce des maladies psychiques, de la prise en charge, de la recherche… et COMBATTRE les idées reçues et l’exclusion dont souffrent les malades psychiques.

Dites OUI


Signer en ligne pour soutenir cette demande
Chaque signature compte


Pour soutenir la cause, pour vous inscrire cliquez ici ....




Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



rapport sénatorial 14/1/13

Envoyé par unafam17

L'interprétation du rapport :

Il faudra intégrer un conseil des familles et des usagers à l’organisation des établissements psychiatriques – senat.fr

Posted: 12 Jan 2013 12:25 AM PST

Un rapport sénatorial recommande d’inclure la psychiatrie dans la prochaine loi de santé publique et d’Intégrer un conseil des familles et des usagers à l’organisation des établissements psychiatriques

« Il faut incontestablement une nouvelle impulsion politique »

Le rapport recommande ainsi d’intégrer la lutte contre les troubles mentaux dans la prochaine loi de santé publique — promise par le président de la République pour 2013 — et d’organiser une concertation avec l’ensemble des praticiens et les associations représentant les malades et leurs familles afin de favoriser «des choix clairs et acceptables pour tous sur l’avenir du secteur et de la coordination des soins».

Il préconise aussi :

  • de développer des réseaux de soins en psychiatrie,

  • d’intégrer un conseil des familles et des usagers à l’organisation des établissements psychiatriques,

  • d’instaurer des « case managers » non médecins chargés du suivi d’un patient dans son parcours tant sanitaire que médico-social,

  • de fixer avec la Haute Autorité de santé un calendrier pour l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques.

« Peu de sujets ont fait l’objet d’autant de rapports parlementaires, de juridictions et corps de contrôles et de comité d’experts », souligne la commission des affaires sociales du Sénat dans un rapport adopté le 19 décembre et portant lui aussi sur la psychiatrie (1). On compte en effet environ 20 rapports sur cette thématique en dix ans (2). Leurs propositions sont quasi-identiques et « pourtant presque aucune des décisions préconisées n’a été prise ».

Pour le rapporteur (UMP) Alain Milon (3), l’essentiel de la politique menée en matière de psychiatrie et de santé mentale repose aujourd’hui sur des plans gouvernementaux, le dernier couvrant la période 2011-2015(4). Rappelons que la dernière réforme en date — la loi du 5 juillet 2011 — a plus particulièrement porté sur les soins sans consentement (5).

D’une façon générale, Alain Milon estime qu’il faut une évaluation plus juste de la prévalence des troubles mentaux afin de mieux les détecter et de traiter ceux qui sont avérés. À ce titre, il remet en cause « la popularité actuelle du concept de santé mentale » qui s’inscrit dans une « vision globalisante et socialisante de la santé ». En effet, rappelle-t-il, selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé, « la santé mentale est un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté ». Dans ce cadre, « la notion de santé mentale tend (…) à se confondre avec la capacité à mener une vie sociale » alors que « la psychiatrie et les psychiatres n’ont pas vocation à traiter l’ensemble du mal-être social », estime le sénateur. Il dénonce plus particulièrement l’extension du concept de santé mentale aux troubles du comportement dès le plus jeune âge, qui entraîne notamment « l’encombrement croissant des consultations en psychiatrie » au détriment de la prise en charge rapide des malades les plus lourds.

Enfin, le rapport appelle à « donner au système existant les moyens de fonctionner », à « dépasser l’urgence » et à « définir une stratégie globale permettant de mettre en adéquation les moyens de l’hospitalisation psychiatrique et ses missions ». D’autres recommandations portent sur la formation des médecins et sur la recherche.
 

Notes

(1) Rapport no 249 — Prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux — Disponible sur www.senat.fr.

(2) En 2011, par exemple, ceux de lIinspection générale des affaires sociales, du Haut Conseil de la santé publique et de la Cour des comptes — Voir ASH no 2712 du 3-06-11, p. 5, no 2735 du 2-12-11, p. 10 et no 2738 du 23-12-11, p. 10.

(3) Alain Milon est également l’auteur d’un rapport sur la psychiatrie en 2009 — Voir ASH no 2612 du 5-06-09, p. 17.

(4) Voir no 2749 du 2-03-12, p. 5.

(5) Voir le numéro juridique des ASH « Les soins psychiatriques sans consentement » — mars 2012

Source :

Article de Lydia Laga -Actualités Sociales Hebdomadaires — 2012-12-28 ,

Numéro 2789 du 28/12/2012, pages 7 et 8.

lire 1 commentaire....... lire un commentaire.......

Imprimer cette info



PROSPECT une formation des familles Samedi 12 janvier 2013

Envoyé par unafam19

Atelier PROSPECT

Des familles au service des familles


Plus...
Ken Alexander
14 principes pour Faire Face
...
Cliquez sur l'image

Ken Alexander : Interactions
...Cliquez sur l'image

Prospect pour les familles : Faire Face dans la durée
...
Cliquez sur l'image

Le quatrième atelier en Limousin.
Il s'est déroulé à Limoges le 1er septembre 2012 et a réuni, pour ce travail intime, 11 candidats prêts à cette démarche psycho éducative..
Témoignages de participants.
Deux participants ont souhaités réagir après leur participation. Ils ont acceptés que leur témoignages vous parviennent via ce site.
Témoignage d'Anne cliquez sur l'image...
Témoignage de François cliquez sur l'image...

Pour plus d'informations, pour vous inscrire (contacter nous en cliquant ICI)


Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



Plan Psychiatrie et Santé Mentale 11/1/13

Envoyé par unafam17

http://planpsy2011.wordpress.com/

Sénat: Nouveau rapport d’information et onze propositions

Posted: 26 Dec 2012 11:52 AM PST

Rapport d’information de M. Alain MILON, fait au nom de la commission des affaires sociales :

Prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux

n° 249 (2012-2013) – 19 décembre 2012

Malgré une actualité souvent tragique et une vingtaine de rapports publiés depuis dix ans, la psychiatrie française n’a été abordée par la loi que sous l’angle de la dangerosité des malades, optique restrictive que la commission des affaires sociales avait regrettée.

Le rapport présenté par Alain Milon entend préparer l’arrivée des grands textes de santé publique et d’organisation des soins en dressant un bilan de la prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux, sans ignorer la situation de celles souffrant de troubles du comportement ou de troubles envahissant du développement, et en formulant des propositions destinées à améliorer la prise en charge des patients.

La commission des affaires sociales a adopté onze propositions pour remédier aux difficultés persistantes de la prise en charge psychiatrique des malades et favoriser la diffusion des meilleures pratiques en associant étroitement les soignants, les malades et les familles.

Vous pouvez répondre et réagir ....... vous pouvez cliquer et alors remplir le questionnaire

Imprimer cette info



10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80) (81) (82) (83) (84) (85) (86) (87) (88) (89) (90) (91) (92) (93) (94) (95) (96) (97) (98) (99) (100) (101) (102) (103) (104) (105) (106) (107) (108) (109) (110) (111) (112) (113) (114) (115) (116) (117) (118) (119) (120) (121) (122) (123) (124) (125) (126) (127) (128) (129) (130) (131) (132) (133) (134) (135) (136) (137) (138) (139) (140) (141) (142) (143) (144) (145) (146) (147) (148) (149) (150) (151) (152) (153) (154) (155) (156) (157) (158) (159) (160) (161) (162) (163) (164) (165) (166) (167) (168) (169) (170) (171) (172)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Côte-d’Or 21 - Région Bourgogne
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales